Grossesse et poids: quelques éclaircissement

La grossesse est un état entouré de mythes et légendes... Ce qu'il faut manger ou ne pas manger, s'il faut bouger ou pas, combien de kilos il faudrait prendre, comment dormir, se lever, s'habiller.... Bon j'exagère un peu ^^ Mais entre les médecins, les sages-femmes et tous les autres professionnels se santé qu'on est amené à rencontrer, sans parler des mamans, belle-mamans, soeurs, tantes, grands-mères et autres amies; les conseils plus ou moins bienveillants (ou plus ou moins bien formulés) sont légions!

 

Mais ces derniers temps, une nouvelle mode (ou un nouveau fléau devrais-je dire) est arrivée: les réseaux sociaux... Entre les conseils tirés d'une seule expérience ou d'une conviction, les photos prises sous un certains angles (voire retouchées/filtrées), les post sponsorisés par des marques et les modes de stars, on ne sait plus où donner de la tête. Déjà que c'est compliqué de s'y retrouver quand on est dans son état "normal", alors quand une tempête d'hormones entre en jeu, bonjour les dégâts =)

 

Ces derniers mois, j'ai eu l'occasion de voir beaucoup de discours sur la grossesse, l'allaitement, les kilos, l'alimentation (merci à l'algorythme d'Instagram) et il y a plusieurs fois où mon mari a entendu parler du pays, le pauvre. Alors qu'il n'y peut rien! J'ai donc décidé de vous écrire cet article pour vous donner quelques informations et casser certains clichés.

Source: Joséphine s'arrondit
Source: Joséphine s'arrondit

Le poids

LA question que toutes les femmes se posent: combien de kilos dois-je prendre? Et au grand dam de ces dames, il n'y a pas de réponse précise. On a été obligé d'établir des normes donc on parle de 9-13 kg. Mais quelle culpabilité pour celles qui prennent plus ou moins!

 

Et bien sûr, tout votre entourage a un avis là-dessus (professionnels et non professionnels). Ce qu'il faut retenir au sujet du poids durant une grossesse c'est qu'on est toutes différentes. Donc définir un poids "cible" pour toute la population de femmes enceintes n'est pas possible. C'est  du cas par cas. Demander conseil à son médecin ou sa sage-femme est encore le mieux. Et si vous le pouvez, une petite consultation chez une diététicienne pourra vous orienter dans vos choix alimentaires. Ce qui nous amène à notre deuxième point:

Source: magicmaman.com
Source: magicmaman.com

L'alimentation

"Ne pas manger deux fois plus, mais manger deux fois mieux..."
La fameuse phrase qu'on lit sur toutes les brochures d'informations! Et les résultats de recherche Google quand j'ai tapé "alimentation femme enceinte" n'ont pas donné mieux: des gros ventres entourés de fruits et légumes... voilà voilà! Mais en réalité, on doit faire quoi?

 

Mon premier conseil: écoutez votre faim et votre satiété! Mieux vaut manger plusieurs petits repas, plutôt que trois gros qui seront peut-être plus difficiles à digérer. Mais ceci ne concerne que les quantités me direz-vous!

 

Alors pour le "deux fois mieux", ne vous prenez pas la tête. Veillez à mettre des légumes à chaque repas et à prendre des fruits en collations. Variez vos sources de protéines (viande blanche ou rouge, poisson, oeuf, légumineuses) et privilégiez les féculents complets.Et pensez à vos petits plaisirs: un morceau de chocolat, un biscuit ou une pâtisserie font également partie d'une alimentation équilibrée. Et mieux vaut éviter la restriction qui pourrait créer un "craquage" par la suite.

Le sport

Il y a quelques années encore, voir une femme enceinte faire un jogging aurait été choquant. Maintenant, c'est devenu beaucoup plus commun!

Plusieurs études ont démontré que le sport est bénéfique durant la grossesse: pas seulement sur le maintien du poids, mais également sur le bien-être de la maman qui peut éliminer certaines émotions négatives. Cependant, il y a quelques règles à respecter, et c'est là que les réseaux sociaux peuvent faire des dégâts!

 

Tout d'abord, il faut demander l'avis de votre sage-femme ou gynécologue. D'ailleurs, la plupart des sports demandent à ce que vous ayez un certificat médical pour le pratiquer. Et certaines circonstances médicales peuvent être un frein à des activités pendant la grossesse (une fausse couche précédente par exemple). Ensuite, n'imaginez pas commencer un sport intense alors que vous ne le pratiquiez pas du tout avant votre grossesse: oui, certaines femmes font du crossfit enceinte, mais elles n'ont pas commencé à leur 6ème mois de grossesse! Et entourez-vous de coachs diplômés qui pourront vous guider et corriger votre posture. Finalement, il y a les sports à éviter comme le saut en parachute, le trampoline ou le VTT. Mais là, je crois que je ne vous apprends rien =)

 

Je vous conseille de faire un tour sur le site de Fitmum France qui est tenu par une coach française qui a eu un bébé et qui a décidé de casser les idées reçues sur le sport et la grossesse. Mais elle est toujours bienveillante et encourageante. Elle rappelle que le but est de se faire du bien ainsi qu'au bébé, et non pas de faire la course au ventre le plus petit ou aux abdos les plus visibles à 8 mois de grossesse. Et là je dis, Merci Caroline!

Pour conclure cet article, j'aimerai encourager chacune à éviter la comparaison. Et c'est peut-être le plus dur dans l'histoire! Comme je vous le disais en tout début d'article, les avis et conseils que l'on trouve sur les réseaux sociaux ne doivent pas être pris au pied de la lettre. Et les photos de femmes parfaites et épanouies, encore moins. Parfois, on vit des journées plus difficiles, plus fatigantes, et on ouvre notre fil d'actualité et là, Bim! une femme enceinte toute bronzée, bien coiffée, souriante, sans acné.... Alors prenez un peu de recul et dites-vous qu'elle aussi vit ses moins bonnes journées et, bien sûr, elle ne vous postera pas de photos ce jour-là ;)

Écrire commentaire

Commentaires: 0